EUROPALIA ROMANIA

Du mois de décembre au mois de janvier et dans le cade de la biennale Europalia, centrée cette année sur la Roumanie, un pays à l’histoire passionnante et à la scène culturelle foisonnante, le CINEMA GALERIES accueillera une exposition intitulée « History in Fragments » ainsi que deux programmes de films « Negotiating History : Cinematographic Representations Past & Present » et « Traditional Loves ». Plurielles et couvrant plus d’un demi-siècle de cinéma, ces oeuvres donneront l’occasion de découvrir l’étendue de la richesse culturelle de la Roumanie.

After the silence, Vanina Vignal, 2012. Still. (As part of History in fragments)

EXHIBITION I HISTORY IN FRAGMENTS

Exposition Audio-video organisée par les curateurs Raluca Velisar et Andrei Rus.

Un voyage audiovisuel à travers les dernières décennie de l’histoire de la Roumanie, avec des images d’archives ainsi que des fragments sonores, des films et des vidéos contemporains tentant d’esquisser le passé récent et de le placer sous un nouvel angle.

History in Fragments, CINEMA GALERIES, Bruxelles
* Vernissage 12.12.2019 – 18:00 à 21:00 – Entrée gratuite
* Horaires 13.12.2019 > 02.02.2020 –  du mardi au dimanche – 14:00 to 20:00 – Entrée gratuite

À propos des curateurs
Raluca VELISAR est historienne de l’art et conservatrice d’art contemporain. Elle a coordonné pendant plus de 10 ans le « Research Department of MNAC (the National Museum of Contemporary Art) ». Elle a été commissaire d’expositions d’art conceptuel et multimédia, telle que Image. Archive (2013), subREAL Retrospect (2013), Mircea Cantor – Q.E.D. (2013), Kinema Ikon retrospect (2005), Liquid Cities – Dan Mihălțianu (2005), etc. Actuellement, elle est cheffe du département des arts graphiques du Musée National d’Art. Andrei RUS est titulaire d’un doctorat en cinéma et médias et est chargé de cours au département de communication audiovisuelle de l’Université nationale du théâtre et des arts cinématographiques, à Bucarest. Il a fondé et coordonné la revue de culture cinématographique « Film Menu ». Il a été sélectionneur pour des festivals de cinéma, commissaire et coordonnateur de divers programmes cinématographiques, auteur d’études cinématographiques et d’articles.  Depuis 2017, il est directeur artistique du Festival international du film documentaire et des droits de l’homme « One World ».

Where are you Bucharest, Vlad Petri, 2014. Still. Screening on 19.12.2019 – 7pm

NEGOTIATING HISTORY

Séries de projections qui s’intéressent à des moments historiques du passé et du présent de la Roumanie. Le dialogue entre ces films permet d’analyser le rôle du cinéma en tant que miroir des perspectives idéologiques.

À propos du programme
Tout film appartenant à une vaste filmographie nationale apparaît comme une représentation directe du contexte dont il est issu. Outre les conditions industrielles et la vision subjective inhérente aux réalisateurs, le film est également un miroir des discours idéologiques et contemporains qui informent alors sur son fond et sa forme.

Conçu comme une série de projections doubles, Negotiating History rassemble des films qui nous livrent des représentations d’événements historiques (et actuels) de la Roumanie. Le dialogue entre ces films explore ainsi le rôle du cinéma en tant que miroir des perspectives idéologiques présentes dans le paysage sociopolitique de la Roumanie.

Negotiating history, CINEMA GALERIES, Brussels.
5 films du 19.12.2019 au 01.02.2020 – 8,50€ / 6,50€. Découvrez le programme complet sur cette page.

Monsters., Marius Olteanu, 2019. Still. Screening on 15.12.2019 – 9pm

TRADITIONAL LOVES

Sélection de films qui s’intéresse au jeune cinéma queer en Roumanie, ainsi que quelques portraits cinématographiques qui interrogent le concept de relation répondant aux attentes normatives de la société roumaine.

À propos du programme
En Roumanie, comme dans la plupart des anciens pays communistes, le combat continue pour que le pays aligne ses valeurs à celles de l’Union Européenne. Il est d’autant plus fort lorsqu’il s’agit des droits de la communauté LGBTQ. En octobre 2018, un référendum a eu lieu en Roumanie afin de modifier la constitution et de redéfinir le mariage comme étant strictement une union entre un homme et une femme. Même si le taux de participation a été inférieur aux 30% requis, la campagne a mis en avant, à tort, les « valeurs traditionnelles » comme étant un bouc émissaire justifiant les attitudes régressives et homophobes.

Malgré tout cela, il y a eu une augmentation, lente mais régulière, de ce que l’on pourrait appeler le cinéma queer, soit des films traitant de sujets importants pour les communautés LGBTQ alors sous-représentées.

Ainsi, le programme Traditionnal Loves offre aux spectateurs un “curatorial collectif” qui cherche à mettre en lumière quelques portraits cinématographiques, aussi bien présents que passés, qui interrogent les concepts de la relation et de la famille répondant aux attentes normatives de la société roumaine actuelle (et socialiste).

Traditional loves, CINEMA GALERIES, Bruxelles
6 films du 15.12.2019 au 24.01.2020 – 8,50€ / 6,50€.
Découvrez le programme complet sur cette page.