PROGRAMMATION : A venir

L’HEURE D’HIVER TUNIS / FILM FESTIVAL
04.03 > 21.03.2020

 

previous arrow
next arrow
Slider

 

TÉLÉCHARGEZ LA PROGRAMMATION AU FORMAT PDF (A VENIR)

 

DATES 04.03 – 21.03.20

FILMS xxx

THÉMATIQUES Les classiques tunisiens / La Tunisie actuelle / La femme tunisienne

AVANT-PREMIÈRES TLAMESS (Sortilège) &  BIK ENEICH (Un fils)

EXPOSITIONS Du mardi au dimanche / van Dinsdag tot en met Zondag – 14:00 > 20:00 – CINEMA GALERIES. Gratuit.

KIDS Des courts métrages d’animation à destination des familles.

LIEUX CINEMA GALERIES – Koninginnegalerij 26 Galerie de la Reine 1000 Brussel / Bruxelles

 


 

LA PROGRAMMATION 23 octobre de 2011, la Tunisie voit ses premières élections après cinquante-cinq ans de dictature qui a commencé en 1956 avec le coup d’État de Habid Burguiba et, plus tard, en 1987, et qui se poursuivra par l’instauration du gouvernement autocratique de Ben Ali, qui ne fait que continuer la dictature précédente.

Aujourd’hui, la Tunisie est un pays démocratique qui se remet de son passé, un passé dans lequel les droits de l’Homme étaient violés, les conditions de vie étaient déplorables et la liberté d’expression était sévèrement contrôlée par l’État. Tous ces facteurs ont eu des graves effets sur la production cinématographique tunisienne. Aussi, l’histoire du pays est liée à l’oeuvre audiovisuelle, comme nous le démontre dans une bonne partie de productions tunisiennes dans lesquelles le récit s’articule autour du contexte socio-politique, comme l’illustre le cas À Peine J’ouvre Les Yeux, 130 Years Of Alawists ou Fathallah Tv.

AVANT-PREMIÈRE / TLAMESS (Sortilège)
Informations à venir

 

La révolution tunisienne survenue entre 2010 et 2011, aussi appelée «Révolution de Jasmin», à l’encontre du le régime de Ben Ali a également préconisé une autre révolution, cette fois culturelle et artistique qui a inévitablement touché le domaine cinématographique, lequel a connu une croissance remarquable depuis la chute de ce même régime en 2011. Jusqu’alors, la Tunisie a fonctionné comme un État de facto. À partir de cette date, les productions audiovisuelles ont connu une augmentation en Tunisie, ainsi que les festivals ou journées cinématographiques et son introduction dans le circuit international grâce à de plus grandes libertés.

 

AVANT-PREMIÈRE / BIK ENEICH (Un fils)
Informations à venir

L’ouverture internationale a été favorisée également par le programme de coopérations bilatéral et les politiques culturelles entre la Tunisie et la Fédération Wallonie-Bruxelles International (WBI), un accord entre les gouvernements qui se développe depuis 1997. La septième programmation de coopération bilatérale, de 2019 à 2023, encourage un projet de collaboration dans le secteur du cinéma entre la Belgique et la Tunisie, avec la collaboration du Centre National du Cinéma et de l'Image (CNCI) de Tunisie. Grâce à celle-ci, ont émergé plusieurs des films tunisiens coproduits par la Belgique, tel que Le rêve de Noura, de Hinde Boujemaa, lauréat du Tanit d’Or aux JCC en 2019, après le succès l’année précédente de Fatwa, de Mahmoud Ben Mahmoud. En plus d’être des coproductions, ces deux films sont réalisés par des réalisateurs belgo-tunisiens.

Compte tenu de cela, la programmation de cette nouvelle édition de l’HEURE D’HIVER soutient ce rapport entre la Belgique et la Tunisie et met l’accent sur trois thèmes essentiels qui ont traversé la réalité tunisienne et ont infiltré son cinéma: les traditions culturelles propres à la Tunisie; l’écart entre les genres qui ont causé les conditions actuelles et passées de la femme tunisienne; la lutte d’aujourd’hui pour la rupture avec l’ancien ordre établi.