THE FREE UNIVERSITY

En 2018, la Hongrie a interdit les études de genre, soumis l’Académie des sciences à un contrôle politique direct et congédié l’Université d’Europe centrale. Elle est ainsi devenue le premier pays européen supprimer une université depuis la seconde guerre mondiale. The Free University rapporte l’histoire de ses étudiants.

Ce renvoi ne s’est pas produit du jour au lendemain. Depuis l’adoption de la loi Lex CEU en 2017, l’Université d’Europe centrale avait été confrontée à un torrent de désinformation, de propagande et d’hostilité. Malgré les protestations internationales et les avertissements des responsables politiques américains et européens, le gouvernement hongrois a refusé de reculer. À l’automne 2018, il est devenu évident que ces atteintes à la liberté académique étaient les signes d’une tendance généralisée et plus sinistre. Au cours des dix dernières années, le Premier ministre hongrois Viktor Orbán et son parti Fidesz ont interdit des journaux indépendants, privé le pouvoir judiciaire de son autonomie et taxé les ONG, contraignant leurs activités.

Cette année, Freedom House a averti que la Hongrie était devenue le premier pays de l’UE à passer de “libre” à “partiellement libre”. La situation est désastreuse : la démocratie se désintègre.

RÉALISÉ PAR: Jonathan Hunter et Lucie Janotová
DATE: 9.12 | 19:00
GENRE : Documentaire

 
Projection suivie d’un débat en compagnie d’étudiants de l’Université d’Europe centrale.
Modérateur : Professeur Dan Van Raemdonck, Président d’Honneur de la Ligue Belge des Droits Humains (LDH), ancien Secrétaire Général de la Fédération Internationale pour les Droits Humains (FIDH)

  09.12 | 19:00 – TICKETS

VERSION ORIGINALE
Hongrois & Anglais

SOUS-TITRES
Anglais

LIEU
Cinema Galeries

PRIX
Gratuit – réservations recommandées